phoque


phoque

phoque [ fɔk ] n. m.
• 1573 n. f.; focque 1532; lat. phoca, gr. phôkê
1Mammifère marin amphibie (pinnipèdes), au corps fusiforme pourvu de membres antérieurs petits et palmés, au cou très court, aux oreilles dépourvues de pavillon, et au pelage ras. Phoques des mers arctiques : phoque barbu, phoque à capuchon, veau marin, phoque gris. Phoque moine, en Méditerranée. Phoques de l'Antarctique : phoque crabier, phoque de Ross. Phoques et éléphants de mer. Huile de phoque. « tout est bon dans le phoque, c'est un peu l'équivalent polaire du porc » (Echenoz). Bébé phoque : jeune phoque, dont la fourrure est très recherchée. Militer contre le massacre des bébés phoques.
Loc. Souffler comme un phoque : respirer avec effort, avec bruit. « Cet affreux administrateur qui souffle comme un phoque, qui a des nageoires dans les narines » (Balzac).
2Fourrure de phoque ou d'otarie. Bottes en phoque.
⊗ HOM. Foc.

phoque nom masculin (latin phoca, du grec phôkê) Mammifère marin carnassier, de l'ordre des pinnipèdes, au corps fusiforme, à la fourrure rase et veloutée, sans oreille externe, aux membres courts, en forme de nageoires. Fourrure de cet animal. ● phoque (expressions) nom masculin (latin phoca, du grec phôkê) Peau de phoque, bande de fourrure de phoque ou de peluche synthétique qui se fixe sous les skis pour les empêcher de glisser vers l'arrière quand on progresse dans le sens de la pente. Souffler comme un phoque, respirer bruyamment. ● phoque (homonymes) nom masculin (latin phoca, du grec phôkê) foc nom masculin

phoque
n. m. Mammifère marin côtier (ordre des pinnipèdes), de grande taille (de 1,50 m à plus de 5 m), aux oreilles sans pavillon, à la fourrure rase, aux pattes postérieures inaptes à la locomotion terrestre, qui se nourrit de poissons et de mollusques. Le phoque moine vit en mer Méditerranée et sur la côte nord-ouest de l'Afrique, notam. près du Cap Blanc; le phoque du Groenland, l'espèce la plus nordique, fréquente la banquise où sont mis au monde les jeunes à toison blanche; le phoque veau-marin habite la zone subarctique et peut vivre en eau douce; le phoque de Weddel vit dans l'Antarctique et en particulier dans les îles Kerguelen.
|| Fourrure de cet animal.

⇒PHOQUE, subst. masc.
A. 1. ZOOL. Mammifère pinnipède de la famille des Phocidés, amphibie, à pelage ras, aux oreilles dépourvues de pavillons, dont les membres antérieurs courts et palmés ont l'aspect de nageoires et que l'on chasse pour sa fourrure, sa chair et sa graisse. Les phoques à robe huileuse regardaient, fort ennuyés, l'eau durcie des étangs [du Jardin zoologique] (MORAND, New-York, 1930, p.242). V. aussi otarie ex.:
♦ ... avec leur bassin étroit, leur poil ras et serré, leur conformation fusiforme, ces phoques, excellents nageurs, sont difficiles à saisir dans la mer, tandis que, sur le sol, leurs pieds courts et palmés ne leur permettent qu'un mouvement de reptation peu rapide.
VERNE, Île myst., 1874, p.135.
Phoque du Groenland. Phoque à fourrure blanche chez les jeunes, jaunâtre et parsemée de taches noires sur le dos chez l'adulte. Les bébés-phoques massacrés chaque hiver au Canada pour leur fourrure blanche, sont les jeunes du Phoque du Groenland (Animaux 1981).
Phoque à capuchon. Phoque de haute mer, vivant dans les parages de Terre-Neuve, caractérisé par un repli cutané sur le sommet de la tête. Les Pinnipèdes arctiques comprennent le Morse (...) et des Phoques extrêmement nombreux: Phoque du Groenland (...) chassé pour sa fourrure, Phoque à capuchon (Zool., t.4, 1974, p.1380 [Encyclop. de la Pléiade]).
Phoque à/au ventre blanc. Phoque de forte taille vivant dans le Bassin méditerranéen et au nord-ouest de l'Afrique. Synon. moine (v. ce mot II F 3).
Rem. Un certain nombre de synon., fondés sur l'aspect de l'animal, désignent diverses espèces de phoques ou d'otaries; mais le plus souvent, ils ne correspondent pas à une espèce précise et sont synon. de phoque au sens large. Faire la chasse aux phoques innombrables, qui, sous le nom de veaux, de lions, d'ours et d'éléphants marins, encombrent les rivages de la baie Falmouth (VERNE, Enf. cap. Grant, 1868, p.22). V. éléphant de mer/marin, léopard de mer, lion de mer/marin, loup de mer/marin, ours marin, veau marin.
2. P. anal. C'est un gros homme hâlé, brûlé, goudronné (...) et une voix de phoque enroué comme il en râle, dans la claire vapeur matinale des ports provençaux (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p.239). Un petit homme court, trapu, à la moustache de phoque, aux yeux durs sous d'épais sourcils (VIALAR, Clos Trois Mais., 1946, p.175).
Empl. adj. Le tortillard, soufflant bas, avec cet air phoque qui n'appartient qu'aux locomotives de petite ligne, parut avec dix minutes d'un retard qui nous semblait insupportable (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.33).
Loc. verb. Souffler comme un phoque. Respirer péniblement, avec bruit. Tantôt j'ai fait une course de deux heures à pied en suant comme un boeuf, en soufflant comme un phoque, en gémissant comme un âne, et en m'arrêtant tous les vingt pas (FLAUB., Corresp., 1874, p.133).
B. —[L'animal est envisagé du point de vue de ses utilisations comm., industr.] Huile de phoque. On vend en boîtes soudées une margarine à la graisse de phoque qui vient des pays scandinaves (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p.208).
1. P. méton. Fourrure de cet animal (ou de l'otarie) utilisée en pelleterie. Bottes en phoque. Henri Michel nous révèle l'élégance du phoque dans une nuance indéfinissable, très douce, dégradée du noir à l'argent (Le Monde, 18 oct. 1951, p.9, col. 4).
2. SKI. Peau de phoque. ,,Semelle de fourrure (de phoque ou synthétique) que l'on place sous la partie centrale des skis de fond, de telle sorte que le glissement puisse s'effectuer vers l'avant, mais non vers l'arrière`` (Lar. encyclop.). Ce modèle de ski (...) possède souvent un revêtement de peau libre sur l'arrière du ski pour faciliter le glissement et l'adhérence à la fois. Ce principe est d'ailleurs bien connu de nos jours et s'utilise sous le terme de peau de phoque pour le ski de randonnée alpine (M. ISMAËL, Le Ski de fond, 1978, p.9).
REM. 1. Phoquesse, subst. fém., p.plaisant. Femelle du phoque. Les débuts d'une charmante phoquesse à Médrano (COLETTE, Jumelle, 1938, p.170). 2. Phocidés, subst. masc. plur., zool. Famille de mammifères pinnipèdes à laquelle appartiennent les différentes espèces de phoques. La famille des Phocidés est divisée en quatre sous-familles de répartition différente (F. PETTER, Les Mammifères, 1963, p.37). V. aussi moine II F 3 ex. de Encyclop. Sc. Techn.
Prononc. et Orth.:[]. Homon. foc. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist.1. 1532 focque (Rec. des isles nouvellement trouvees, f° 49 r° ds DG); 1573 fém. phoque (GARNIER, Hippolyte, 420 ds HUG.); 1846 souffler comme un phoque (BALZAC, Cous. Bette, p.210); 2. 1932 «fourrure de cet animal utilisée en pelleterie» (Lar. 20e). Empr. au lat. phoca «phoque, veau marin», gr. «id.». Fréq. abs. littér.:260. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 533, b) 444; XXes.: a) 204, b) 289.

phoque [fɔk] n. m.
ÉTYM. 1611; focque, 1532; lat. phoca, du grec phôkê.
1 Mammifère pinnipède, type de la famille des Phocidés, amphibie, aux membres antérieurs courts et palmés, au cou très court, aux oreilles dépourvues de pavillon, et au pelage ras. || Selon les espèces, les phoques sont parfois appelés chiens, lions de mer, loups, veaux marins. || Les phoques sont piscivores. || Phoque chien de mer, ou veau marin (cit. 2), qui se rencontre de la Méditerranée aux mers arctiques. || Phoque à capuchon (cystophore), qui vit en haute mer dans les parages de Terre-Neuve. || Phoque du Groenland, ou phoque stellé. || Phoque macrorhine, ou éléphant de mer : très gros phoque pourvu d'une sorte de petite trompe et vivant dans les mers australes. || Phoque à ventre blanc, appelé moine, qui habite la Méditerranée. || On chasse les phoques particulièrement pour leur graisse et leur peau.Bébé phoque (d'après l'angl.) : très jeune phoque, dont la fourrure est recherchée. || Militer contre le massacre des bébés phoques. || Huile de phoque (→ Graisser, cit. 4; igloo, cit. 2). || Kayac fait de peau de phoque. || Fourrure de phoque.
1 J'ai toujours eu de la sympathie pour les phoques (…) Ces animaux servent de chiens aux pêcheurs; ils ont la tête du dogue, l'œil du veau et les fanons du chat. — Dans la saison de la pêche, ils suivent les barques et rapportent le poisson, quand le pêcheur le manque ou le laisse échapper.
Nerval, Fragments, Fragm. faux saulniers, I.
2 (…) nous commençâmes à explorer la côte, à la recherche du veau marin (…) Nous vîmes beaucoup de phoques à fourrure, mais ils étaient extrêmement soupçonneux, et (…) nous ne pûmes nous procurer que trois cent cinquante peaux en tout. Les éléphants de mer, ou phoques à trompe, abondent (…) mais nous n'en tuâmes qu'une vingtaine (…) Sur les petites îles nous découvrîmes une grande quantité de phoques à poil rude (…)
Baudelaire, Trad. E. Poe, les Aventures d'A. Gordon Pym, XIV.
2.1 Il fallait les laisser prendre terre, car, avec leur bassin étroit, leur poil ras et serré, leur conformation fusiforme, ces phoques, excellents nageurs, sont difficiles à saisir dans la mer, tandis que, sur le sol, leurs pieds courts et palmés ne leur permettent qu'un mouvement de reptation peu rapide.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 195.
2.2 Le temps est une belle ordure, il vous dépiaute alors que vous êtes encore vivant, comme les tueurs de bébés phoques.
É. Ajar (R. Gary), l'Angoisse du roi Salomon, p. 75.
Par ext. (abusif en zool.). || Phoque à oreille. Otarie.
REM. La langue courante confond souvent phoques et otaries sous le nom de phoques.
tableau Noms de mammifères.
2 Fourrure de phoque (ou d'otarie). || Un manteau en phoque, en bébé phoque.
3 Loc. (1846). Souffler comme un phoque : respirer avec effort, avec bruit.
3 Je ne puis me défaire de cet affreux administrateur qui souffle comme un phoque, qui a des nageoires dans les narines (…)
Balzac, la Cousine Bette, Pl., t. VI, p. 296.
DÉR. Phoqueteau, phoquier.
HOM. Foc.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Phoque II — Artiste Constantin Brâncuşi Année 1943 Type Sculpture Technique Marbre et pierre Dimensions (H × L × l) 110 5 cm × 121 5 cm × 34 cm …   Wikipédia en Français

  • Phoque — Phoque …   Wikipédia en Français

  • PHOQUE — s. m. Quadrupède amphibie. Les phoques habitent en général les mers septentrionales. Le lion marin, l ours marin, etc. sont des phoques …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PHOQUE — n. m. Mammifère amphibie qui habite, en général, les mers septentrionales. Le lion marin, le veau marin, le moine sont des phoques …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • phoque — (fo k ) s. m. Quadrupède amphibie, couvert de poils et à pattes très courtes, qu on trouve vers les pôles. •   Les phoques font la principale ressource des Groenlandais, et c est par cette raison qu ils s exercent à la chasse de ces animaux, et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Phoque veau-marin — Phoque commun Phoque commun …   Wikipédia en Français

  • Phoque de Siberie — Phoque de Sibérie Phoque de Sibérie …   Wikipédia en Français

  • Phoque de sibérie — Phoque de Sibérie …   Wikipédia en Français

  • Phoque annele — Phoque annelé Phoque annelé …   Wikipédia en Français

  • Phoque marbré — Phoque annelé Phoque annelé …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.